Quelle technique utilisée pour la pose des fenêtres ? Cette question ne peut pas se répondre sans considérer nombre de facteurs. En effet, l’installation de cette menuiserie doit respecter plusieurs normes. C’est la raison pour laquelle il faudra bien étudier les conditions d’installation avant de choisir la procédure à suivre. Ce guide va vous permettre d’en savoir plus à ce sujet.

La pose à la française

Ce mode d’installation de fenêtre est le plus courant parce qu’il permet de poser toute sorte d’ouverture. D’ailleurs, pour les professionnels, c’est le type de montage qu’ils utilisent le plus souvent dans les chantiers.

Cette pose consiste à réaliser un travail facile, rapide et respectant les normes. Mais pour la réussir, vous devez vous équiper du meilleur matériel et respecter toutes les étapes essentielles. Voilà pourquoi il est toujours recommandé de solliciter l’aide d’un professionnel pour la mise en place d’une nouvelle menuiserie. N’oublions pas qu’il s’agit d’un investissement assez important.

La pose de fenêtre en applique

Ici, la menuiserie se pose directement par des pattes ou équerres vissées-chevillées autour de la baie sur la paroi intérieure. Cette technique est surtout utilisée pour la pose d’une fenêtre neuve dans un bâtiment neuf ou dans une grande rénovation. Dans le cas contraire, il n’est pas possible de la choisir parce que cela demande un certain niveau de travaux incluant une modification du bâti.

Il est important de souligner que l’installateur soit absolument bien averti pour réaliser la pose en applique. Aussi, l’outillage nécessaire doit être bien choisi afin d’obtenir un meilleur résultat.

La pose en feuillure

C’est surtout dans les maisons anciennes que cette méthode est la plus utilisée et elle demande des travaux plus ou moins conséquents. À l’intérieur, une feuillure est réalisée dans la maçonnerie sur deux ou trois côtés de la baie. Donc, son appui reçoit directement la traverse basse du dormant. Pour réussir cette pose, il faut recourir à des techniques complexes. Ce qui implique que vous devez détenir les compétences requises si vous envisagez de l’effectuer.

La pose en tableau ou en tunnel

Pour les maçonneries assez fortes d’épaisseur, mais pas nécessairement pleines, c’est ce type de pose qui est idéal. Cela consiste à positionner le dormant au nu intérieur, à mi-épaisseur, ou au nu extérieur de la fenêtre dans de rares cas. Si vous l’appliquez dans une rénovation, il se pourrait que les côtes d’une menuiserie standard soient nettement inférieures à celles du tableau. Donc, selon leur importance, les intervalles peuvent être comblés latéralement par des alèses ou en partie haute avec une imposte.

L’installation d’une fenêtre de toit

Cette pratique est beaucoup plus complexe comparée à l’installation d’une fenêtre murale classique. En effet, une partie du boulot consiste à faire des travaux sur le toit et la couverture. De ce fait, la mise en place d’une fenêtre de toit est généralement effectuée par des professionnels. Qui plus est, des règles strictes sont aussi à prendre en compte concernant à la fois la fenêtre et la toiture.