Au fur et à mesure, une fenêtre en bois doit être rénovée afin qu’elle puisse garder tous ses avantages. Pour vous donner plus d’éclaircissement pour ce genre d’intervention, il suffit de vous référer à cet article. Vous y trouverez tous les étapes de rénovation d’une fenêtre en bois.

Commencez par nettoyer la fenêtre

Pour cette première étape, vous n’avez qu’à enlever la fenêtre à rénover et la poser sur des tréteaux. Vous pouvez alors enlever l’ancienne peinture en vous servant d’une spatule. Pour cela, il est important de suivre le sens du bois. Pensez à réaliser un ponçage avec un grain moyen au cas où des traces de peinture persisteraient. Servez-vous d’une brosse métallique pour enlever les aspérités. Quant aux vermoulues et les moisies, il suffit de les enlever avec un ciseau à bois. Vous pouvez aussi enlever les anciens mastics avec un couteau si vous le souhaitez.

Vient ensuite le nettoyage des parties métalliques

Ici, il est important de séparer les parties métalliques comme la poignée et l’espagnolette. Il vous est recommandé de les brosser avec une brosse métallique avant d’appliquer un antirouille. Il faut respecter le temps de séchage avant d’appliquer une nouvelle peinture qui doit résister à la rouille.

Réparez les petits défauts du matériau

Pour cette étape, vous aurez besoin d’un enduit de lissage spécial bois. Cela permet de maquer efficacement les défauts du bois. Par ailleurs, vous devez faire attention à appliquer une couche fine du produit sur chaque trou. Une spatule devrait vous suffire pour réaliser cela. La couche doit être inférieure à 1 mm. Laissez le produit sécher pendant 4 heures au minimum pour poncer à nouveau la fenêtre. Vous pourriez ensuite passer par le recouvrement avec de la peinture.

L’ajout d’une cavité ou d’une fente

Dans certaines situations, vous pourriez être obligé d’ajouter du bois sur des parties de la fenêtre. Cela ne vous prendra pas beaucoup de temps à condition de bien mesurer la zone à couvrir. Ainsi, vous aurez plus de facilité à déterminer la taille du bois que vous devez ajouter. Il est important d’utiliser une colle à bois extérieur pour faciliter l’insertion du bois que vous devez ajouter.

Remplacement d’un chant ou d’un vermoulu dégradé

Ici, vous devez aussi ajouter un nouveau morceau de bois. Par contre, un grattage de la zone d’intervention est nécessaire. Après la prise de mesure, vous n’aurez plus qu’à trouver le bon bois que vous encollerez directement. N’oubliez pas que vous devez le maintenir avec une sangle. Pensez à respecter le temps de séchage avant de raboter et de poncer la zone que vous venez de traiter.

N’oubliez pas la fermeture de votre fenêtre

Vous devez aussi prendre le temps de régler le problème de fermeture de la fenêtre si cela se produit. Vous pouvez par exemple raboter le dormant s’il frotte avec un des chants pendant l’ouverture et la fermeture. Vous devriez aussi réaligner la traverse si elle déboite en vous servant d’un serre-joint et d’une cale. N’oubliez pas de boucher les trous avec du mastic. Il faudra aussi graisser les ferrures de votre fenêtre pour éviter le moindre souci.

Réparation des fixations

Un problème de fixation concerne en grande partie la vis qui ne tient pas comme il se doit. Vous devez alors les enlever et d’agrandir les trous pour que vous puissiez y ajouter un tourillon en bois. Collez cet élément pour qu’il tienne bien. Il ne vous reste plus qu’à le couper avant de passer à la création d’un nouveau trou. Vous n’aurez qu’à visser la ferrure sur celui-ci pour finir la rénovation de votre fenêtre en bois.